TryToCook, food opinion

Mes découvertes culinaires à Paris mais aussi en temps qu' étudiant à Lyon, que touriste en voyage, ...

samedi 5 avril 2014

Trytocook devient Food Opinion

Hello ! Je déménage ! J'avais envie de nouveauté et de prendre un nom plus cohérent par rapport au contenu de mon blog. Par conséquent, mes chers visiteurs, je vous donne rendez-vous sur mon nouveau blog qui sera bien plus organisé et propre ! Vous retrouvez mon avis sur de nombreuses adresses de Paris, Lyon et mes tests de recettes de blogs pas toujours fructueuses (enfin si la plupart sont des bonnes recettes alors je leur rendrai hommage). Allez, sur ce, je vous attends aussi fidèles sur Food Opinion et ne vous inquiétez pas, même s'il n'est pas encore super garni, vous retrouverez bien vite tous mes tests.

Food Opinion : http://food-opinion.blogspot.fr

foodopinion

Posté par trytocook à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 11 mars 2014

Captain B - Paris est un trésor 18

o

A l'occasion d'un petit retour à Paris, j'ai été invité à tester pour la première fois les burgers du Captain B. Situé au pied du Sacré Coeur, c'est un petit restaurant sympathique, avec une terrasse et plusieurs tables à l'intérieur. Le concept est de déguster des hamburgers dans un cadre en hommage aux grands super-héros de Marvel. Je ne sais pas si c'est un scandale mais je n'ai jamais été emballé plus que ça par ces bandes dessinées alors j'avais un peu peur de passer à coté de la décoration.

En réalité, pas du tout ! Le restaurant est aménagé avec beaucoup de goût, on est loin de la caricature, de la chambre d'ado ou du parc d'attraction. Les banquettes rouges sont propres et confortables, le mur de briques apporte une touche vivante au lieu. Les super héros sont plus en rappel, il y a beaucoup de petites touches mais jamais étouffantes. L'atmosphère reste classe et amusante.

Le menu propose des entrées bien sympathiques comme les Quesadillas ou les Babybel panés en salade. C'est une bonne idée de les prévoir en 2 tailles différentes selon votre faim. Au niveau des burgers, il y a beaucoup de choix pour un plat allant de 13 à 22€. Au vu des proportions, le prix me parait justifié (à 2 ou 3 euros près peut-être). Sur l'ardoise vous pouvez retrouver des suggestions en entrée ou des burgers de la semaine.

Il est l'heure de passer commande. Le service est rapide et efficace, malgré le monde nous n'avons pas beaucoup attendu.

Mon choix se porte sur le BIGFOREST burger. Et je peux vous dire qu'il a fière allure quand il arrive, sur sa planche en bois, accompagné de sa montagne de frites ! Je ne résiste pas aux burgers au chèvre, c'est un fromage qui a du goût, il reste sur le palais mais il est aussi onctueux. Ici, la tranche est généreuse et se marie parfaitement avec la viande, excellente également. Personnellement, j'aurais aimé un steak plus assaisonné, tant au niveau du sel que du poivre. La cuisson était parfaitement respectée. Dans ce burger, on retrouve également une poelée de champignons et des oignons confits. Rien de mieux pour relever le tout ! Vraiment c'était un mélange réussi et avec une viande qui s'exprime plus il serait parfait. A noter aussi que le pain est extra ! Il a le croquant qui permet au burger de ne pas s'effondrer mais il est moelleux et laisse gustativement la place aux autres composants. Un sacré équilibre !

Les frites sont de taille allumette, bien cuites et au bon goût de pomme de terre. Vous aurez les sauces habituelles à disposition pour les accompagner. La salade est assaisonnée avec une vinaigrette discrète et pas déposée sèche pour faire du vert dans l'assiette.

 

Le deuxième burger gouté était celui de la semaine, le burger Montagnard (Morbier, pommes paille et oignons confits). L'idée est gourmande comme j'aime mais étonnament il tient moins ses promesses que le précédent. La viande est toujours juteuse mais manque de peps, il n'y a pas assez de pommes paille pour les considérer comme ingrédient phare et le morbier est généreux mais on ne le sent pas vraiment. Je ne sais pas si c'est une question de quantité ou si le morbier ne se prête pas au burger ... En tout cas, l'idée est osée et j'admire les restaurants qui veulent sortir du tomate, salade, oignon et tranche de fromage industriel !

Parlons des desserts ! J'ai voulu tester je pense deux propositions bien inédites. Tout d'abord la crème brulée au carambar. Elle a toute la légitimité d'une crème brulée habituelle et la folie régressive du bonbon d'enfance. Le gout est plus caramel que Carambar donc pas d'inquiétudes c'est un dessert qui convient à tout le monde !

J'ai également découvert le Tiramisu au Kinder ! Franchement il est adorable. Un peu plus sucré que le précédent, j'ai eu un petit doute sur le fait d'imbiber les biscuits. En effet, la base est en Petits Beurre mais les imbiber les fait perdre tout intéret. Je me demande s'il ne vaudrait pas mieux les laisser intacts pour garder un jeu des textures entre les biscuits et la mousse aérienne et crémeuse.

Petit bonus : regardez moi ce qu'il y a au dessus des toilettes ! Comics et Vintage TV ;-)

Le temps est venu de conclure ! Personnellement cette adresse a été une découverte autant qu'une révélation. Les burgers sont ultra généreux et gourmands, servis dans une ambiance classe mais décalée. Il y a du choix pour beaucoup de goûts mais je pense qu'ils peuvent maintenant être un peu plus fous sur les recettes. Ils sont originaux dans les burgers de la semaine mais s'ils ont cette capacité d'innover et de créer des recettes gourmandes à souhait, pourquoi se contenter d'une seule proposition ? Aussi, il ne me semble pas qu'ils proposent une alternative végétarienne. Les desserts réservent de bonnes surprises même si on a plus vraiment faim :-D Je garde cette adresse dans mes coups de coeur car sans prétention, ils ont su me convaincre alors s'ils écoutent les quelques remarques, ils ont le potentiel de devenir incontournables !

Posté par trytocook à 12:19 - Paris est un trésor - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 8 mars 2014

PNY ~ Essai transformé pour les burgers du Paris New York

IMG_1610

Je me suis récemment retrouvé à chercher un restaurant Burger à faire découvrir à ma sœur. Habitués de l'American Bistrot, j'ai décidé qu'il était temps qu'elle se rende au Paris New York !
Installés au calme à l'étage un midi, nous avons pu découvrir la nouvelle carte et les améliorations constantes de cet établissement.

Nous avons choisi de goûter deux burgers bien différents mais tous deux accompagnés de Loaded Fries. Cette merveille correspond à de nombreuses frites allumettes bien cachées sous une douce couette de Bacon et de cheddar mature. Les frites sont parfaitement cuites et leur accompagnement est incroyable. Le cheddar est clairement de haut niveau, on est loin de la tranche industrielle et ça fait plaisir !

Pour ce qui est des burgers, j'ai choisi d'enfin rencontrer le Crispy ! De toutes mes venues au PNY je lui avais toujours tourné autour sans le choisir. Filet de poulet fermier, panure croustillante, cheddar 9 mois, poitrine fumée et sauce PNY. Dès son arrivée, il en impose par sa générosité et je ne peux m'empêcher de remarquer la perfection de la panure et de la friture ! Le poulet est tendre et assaisonné, la panure est dorée et craquante sans se casser la figure, le cheddar est extra et le bacon se marie à merveille au reste. La sauce apporte une petite touche mais on ne la sent pas assez pour en parler. Un excellent chicken burger en somme !

Impossible d'aller au PNY et de ne pas goûter la viande ! Le return of the Cowboy nous a bien alléché avec son bœuf Le Ponclet, cheddar 9 mois, poitrine fumée, confit et beignet d'oignon et sauce barbecue. Et il a bien tenu ses promesses de BBQ burger. La viande cuite à la flamme est goûteuse et la cuisson est respectée, le cheddar est très bon mais comme d'habitude il n'est pas assez présent. Tous les ingrédients cohabitent pour former un tout extrêmement satisfaisant. À part peut être le beignet d'oignon qui m'a un peu déçu. Je m'attendais à un onion ring bien dodu mais en fait on a juste des petits bouts de beignet parsemés sans grande conviction. Peut être que c'était une erreur ? Ce burger est presque parfait, il est juste encore un peu timide ...

J'avais vu sur Facebook qu'ils avaient décidé de se lancer dans les milkshakes, soutenus par les incroyables glaces Pozzetto. Et là quelle ne fut pas ma surprise d'en découvrir un à la carte, réunissant absolument TOUS mes péchés ! Le Payday est sans conteste le meilleur milkshake du monde intersidéral. Glace Pozzetto chocolat noisette (la meilleure), lait entier, caramel et pointe de peanut butter. Je ne sais pas quoi dire il est juste parfait, il leur manquait un peu de folie et d'originalité dans les desserts et c'est désormais chose faite ! 10/10 PNY

Posté par trytocook à 09:30 - Paris est un trésor - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 25 février 2014

Dorodi Pastry - Découvrir Lyon

IMG_2177

Profitant d'un passage par la gare de la Part-Dieu a l'heure du goûter, je me suis empressé d'aller tester Dorodi Pastry. Au 162 rue Paul Bert, derrière une porte glissante, vous allez tomber amoureux ! Deja la devanture est dépaysante mais alors l'intérieur de la boutique c'est quelque chose. Plafond orné et réfléchissant, étalages en bois, prix écrits à la main ...
Première chose, l'accueil est vraiment chaleureux et ils prennent le temps de présenter leurs produits et leur concept. Ils sont attentifs à notre opinion, notre ressenti. Le souci c'est que le labo de conception (non accessible) prend toute la place et on se retrouve avec de la place à peine pour faire un take-away à la NYC. J'espère vraiment qu'ils auront suffisamment de succès pour élargir l'espace ou pour ouvrir un deuxième Pastry shop plus grand.
Au niveau du choix, il y avait de tout : donuts, muffins et Carrot cake, cake au chocolat, à l'orange, ... Et pour 2,90€ je peux vous assurer que vous allez être calés pour une semaine ! En boissons aussi vous pouvez vous faire plaisir et même choisir si vous souhaitez votre chocolat chaud noir, blanc ou au lait. C'est fabulous ! 

Jai choisi de goûter un donut gargantuesque glaçage Dulce de leche. Et quand je vous dis qu'il est gros, ça ne veut pas dire qu'il est bourratif ! Il était bien moelleux, aérien et fondant en même temps ... Je n'aime pas spécialement les donuts mais c'est juste du très haut niveau ! Le petit bemol ça serait peut être le glaçage pas assez présent. Vu la quantité de pâte, vous pouvez vous permettre d' augmenter l'épaisseur du Dulce. 

Le chocolat chaud (chocolat au lait) était juste extra. Rien de banal dans ce mélange savant de goûts et grâce  à l'utilisation d'un chocolat top qualité (et moins cher que Starb*cks). 

Rien à dire de négatif sur cette adresse ! Gourmandise, goût, qualité des ingrédients, recettes homemade dans la tradition des grandes maisons. C'est à 5 minutes de la gare, les prix sont justifiés, le goût est incomparable. Lâchez les enseignes industrielles et faites de Dorodi Pastry votre allié des jours d'été !

Pour notre deuxième venue en duo gourmand avec ma Ludivine du blog mode Le petit carré nous avons choisi de varier les plaisirs et goûter de nouveaux produits !

Un thé vert Geisha, un chocolat chaud dark, un peanut butter cookie, un Mymy's cookie et un donut au caramel ! Le thé Geisha est un thé vert à la fleur de cerisier, il est servi bien chaud et infusé (sucre à disposition). Autant au niveau de l'odeur qu'au niveau du goût, il est extrêmement parfumé ! Pour le chocolat chaud Dark, c'est donc du chocolat noir qui est utilisé. J'ai choisi du lait entier pour avoir un résultat plus crémeux. Le chocolat est de qualité, ce n'est pas une vulgaire poudre. J'en prends pour preuve qu'il me restait du chocolat fondu non dissous au fond de ma cup alors voilà, pas d'arnaque chez Dorodi ! J'ai beaucoup aimé mais ma préférence va à celui au chocolat au lait, plus à mon goût personnel.

Le peanut butter cookie est excellent ! On sent bien le beurre de cacahuète et on retrouve des petites cacahuètes entières dans le cookie pour jouer sur les textures. Il est bien fondant et pas trop friable. En revanche, il faut aimer ce peanut butter sinon ça risque de vous écoeurer un peu vu la quantité.

Le Mymy's est un cookie au chocolat très noir et qui regorge de petites surprises (noisettes, noix, pécan, ...). En bouche, il est très bon mais il ressemble trop à un gateau je pense. La texture est très moelleuse et fondante mais on a pas le croquant et c'est un peu dommage.

Et sinon, je n'ai pas réussi à sortir sans prendre un donut. Surtout pour le partager et faire plaisir à mes amis en leur faisant découvrir Dorodi Pastry. Déjà qu'elles doivent souffrir de voir les photos sur Instagram ... J'ai choisi cette fois-ci celui au caramel, parsemé de crumble sur le dessus. La pâte est toujours aussi bonne et le glaçage était plus généreux que la dernière fois donc parfait ! Le crumble n'apportait pas grand chose, il était un peu molasson. Peut être essayer une autre recette ou alors en faire un plus vanillé ? Je leur fais confiance.

En résumé, toujours aussi convainquant. Par contre les prix des cookies frôlent parfois l'exagération. Ca me parait étrange de payer autant pour un cookie que pour un immense donut ... Pour les boissons c'est bien moins cher que Starbucks et autres mais bien meilleur !

Posté par trytocook à 18:30 - Découvrir Lyon - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

jeudi 6 février 2014

Les Burgers de Papa ~ Découvrir Lyon

J'ai récemment entendu parler de l'ouverture d'un nouveau concept burgers rue Neuve à Lyon. Alors EVIDEMMENT, je me suis jeté sur l'adresse ! Bon non, j'avoue j'ai fait des recherches sur Internet avant. Si on faisait confiance à tout ce qui pousse dans le milieu de la restauration on serait engagés pour une sacrée aventure ! Alors quand je tombe sur leur site, les recettes de leurs burgers et surtout les prix m'ont fait un sacré effet. Qualité des produits français, fraîcheur irréprochable, respect des ingrédients, cheesecakes maison. Et pour les étudiants, les frites sont offertes ;-) merci pour la bonne surprise !

Le lieu est charmant, le décor est vraiment sympa, après la salle n'est pas hyper grande et s'asseoir en ligne c'est un peu dommage. Je leur souhaite d'avoir le succès permettant d'élargir leur établissement parce que vu leur bonne humeur, ils méritent un lieu à leur hauteur. Pris d'une gourmandise effrayante je me suis laissé tenté par presque toute la carte mais promis je reviens pour tester le reste !

Commençons par le Tête de Lard ! Boeuf, lard paysan, cheddar, roquette, tomate, sauce béarnaise. Alors déjà le pain est excellent, tantôt sésame tantôt pavot, c'est un premier point réussi. Pour la viande, elle est bonne mais un peu fine. Allez les papas on gonfle son boeuf là c'est quoi ça ? Bon je rigole mais c'est dommage. Après le fromage est pas mal mais rien ne vaut le vrai cheddar mature. Le mega point positif c'est vraiment la cohérence de la recette et surtout la sauce. Une béarnaise pas du tout grasse, on la sent bien mais elle est pleine de goûts subtils et frais.

Celui qui sur le papier m'a fait craquer, c'était le Grand Papa. Boeuf, jambon cru, raclette, champignons, oignons confits, sauce cocktail. Encore une fois, sauce impeccable et boeuf trop mince. Les oignons confits s'accordaient très bien avec le jambon cru et la raclette mais les champignons posés crus n'apportent rien du tout. En fait, non cuisinés, les champignons c'est pas du tout mon truc, aucune gourmandise ... Une petite poêlée ça fait ressortir tout le goût et c'est bien meilleur. Et ça reste dans le thème du burger. En résumé un bon burger également.

Je n'ai absolument pas pu résister à l'appel du Papa Poule. Poulet, St Marcellin, bettrave, roquette, sauce menthe. La réussite de la sauce est une constante de ce restaurant ! La menthe c'est effrayant mais c'est parfait avec le poulet et le St Marcellin. Bon je ne veux pas me répéter mais encore une fois le poulet était tout aplati, quel dommage. L'association est vraiment originale et je rêve de la refaire by myself. La bettrave aussi dans un burger c'est nouveau et même sans être fan de ce légume, je ne peux pas nier que sa fraîcheur, mariée à la roquette et à la sauce est franchement agréable ! Moins gourmand que les autres, si vous aimez le brin de folie c'est celui qu'il vous faut.

Ce n'est pas parce qu'on les offre aux étudiants qu'on ne doit pas parler d'elles ! Les fameuses frites. Bonne portion, belle couleur, le must c'est les sauces avec. En plus du ketchup et de la mayonnaise, les Papas vous proposent deux petites home-made spécialités : la sauce tartare et la ciboulette. La tartare a fait un tabac et la ciboulette rappelle les pommes de terre au barbecue, sauce crème fraîche et ciboulette (justement !). Rien à dire sur les frites, sauf peut être que les serveurs se feront un plaisir de vous assister avec le sourire en cas de vidage d'un condiment.

Non, je n'avait plus faim, mais ... Et alors ?? Qui va vous parler des Cheesecakes sinon ? Quand ils sont faits maison je n'ai absolument aucune volonté pour résister. Manhattan, myrtille, Oreo, ... ils ont du choix en plus les malins ! J'ai craqué pour le Oréo. Le cheesecake avait une très bonne texture MAIS tout était mou. Alors oui le gout est bon mais un biscuit c'est bien quand ça croque un peu. Si les américains y arrivent alors on va faire un effort et le faire aussi.

Alors pour résumer : Que penser des Burgers de Papa ? Un lieu très sympa, un concept bien soutenu par des recettes efficaces et exclusives. Des sauces au top, un pain généreux, du fait maison. Pour ce qu'il faut améliorer c'est l'épaisseur/générosité de la viande et du poulet. Sinon ils sont au top et les prix sont imbattables. Réservez-moi une table et tout ce que je n'ai pas cité plus haut, j'arrive ! ;-)

Posté par trytocook à 22:47 - Découvrir Lyon - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


mercredi 1 janvier 2014

Le Comptoir de l'Epicerie du Père Claude - Paris est un trésor 17

a

Il y avait le restaurant du Père Claude, il y avait l'Epicerie du Père Claude mais maintenant il faut compter aussi avec le Comptoir de l'Epicerie du Père Claude. Une adresse qui fait son chemin et qui vaut grandement le détour ! A l'occasion d'un déjeuner en famille je m'y suis rendu dans le but de découvrir ces burgers si gourmets et pourtant abordables (voire au même prix que les autres). Le chef vous accueille chaleureusement et veille à la bonne humeur et à votre confort en enchaînant conseils et plaisanteries.

Confortablement installés aux tables hautes à l'intérieur, près du chef qui cuisine devant vous, nous avons pu nous régaler de 5 burgers, tous aussi spéciaux les uns que les autres. Depuis son ouverture le restaurant a agrandi sa carte et propose de nombreuses variations, il est bien difficile de se décider !

Le premier gouté, c'est la star du restaurant, la photo du dessus, le burger noir nommé le Dark Electric Cheese
Tomate, oignon rouge, riquette, pickles, mayo piquante, Tabasco ketchup, Cantal Fermier et Fleur de Sechuan. Tout ceci venant complimenter une superbe viande, cuite parfaitement et comme demandé, un gout unique et un juteux incomparable. Le pain coloré à l'encre de Seiche n'est pas brioché mais cela n'enlève en rien son moelleux. Il est tendre et toasté, c'est parfait. La riquette, les oignons et les pickles amènent de l'acidité, le Fleur secoue le palais, la tomate rafraichit et le cantal participe à l'onctuosité. Et n'oublions surtout pas l'association savante des sauces bien bien relevées. Alors si votre palais y est habitué, n'hésitez pas à le ravir en choisissant ce burger.

Une deuxième possibilité s'offre à vous, le BBQ. Tomate, oignon rouge, pickles, riquette, bacon, cantal fermier, beignet d'oignons et sauce BBQ maison. On s'attend bien à un burger barbecue gourmand, mais revisité ! Et c'est le cas, encore une fois tout se marie à merveille, tout les ingrdients sont à la bonne température et complimentent leurs voisins. Le beignet d'oignon est une jolie surprise.

Si vous êtes un peu plus aventureux, faites comme moi et choisissez de gouter le burger Ibérique. Steak de porc ibérique, chorizo, tomate, oignon rouge, cantal, fermier, salsa Andalouse et des piments. C'est un plaisir de voir cette attention portée aux produits et à leur origine. Je pense que c'est ce qui différencie le cuisinier des chaînes multinationales (non je ne cite personne !). Au niveau du gout c'était tout aussi original que je l'aurais espéré. Imaginez que vous croquiez dans un sandwich de saucisson moelleux. C'était une sensation nouvelle et très amusante gustativement parlant ! Je pense par contre que face au boeuf, le steak de porc fait un peu petit. Vu la complexité et la diversité des saveurs en bouche, je n'ai meme pas envie de me plaindre que le fromage n'est pas assez présent, c'est vraiment le gout de l'ensemble qui l'emporte. Après si un burger met le fromage en vedette il faudra en mettre plus à mon avis ...

Je vous présente maintenant le Forestier. Oignon rouge, champignons de Paris et crème de truffe. Là on est dans le concis et efficace. On ne se cache pas derrière beaucoup d'ingrédients. Une viande d'exception, des champignons parfaitement assaisonnés et une touche onctueuse de truffe. Chaque gout est fort, se marie aux autres et vous avez un burger simple et délicieux !

Il en reste encore un et pas des moindres ! Le Strogonoff : tomate, riquette, oignon rouge, bacon, champignons de Paris, cantal fermier et sauce Paprika. Aucune déception au comptoir ! Celui là aussi est créatif, généreux, cohérent et en bouche les gouts sont présents. Chaque ingrédient a sa place et s'exprime. Et vu la gourmandise, je peux vous dire qu'on s'en met plein les doigts mais qu'on ne veut pas en perdre une miette !

Pour parler rapidement des frites, je dirais qu'elles sont bien cuites et que différentes sauces sont à votre disposition (dont une béarnaise, la bonne idée). C'est bien dommage qu'elles ne soient pas faites maison. Chacun sa spécialité mais ça élèverait encore plus l'adresse dans sa recherche de l'exploitation gastronomique du hamburger. Avec des frites maison, cette réponse du cuisinier gastronome résonnerait encore plus comme la voix du bon produit et de la bonne cuisine.

 

En dessert, le Comptoir de l'Epicerie du Père Claude propose ceux de Carl Marletti, un patissier renommé. Les desserts sont bons, dans la tradition de la patisserie française. Religieuse au chocolat, éclair au caramel beurre salé, tarte au citron...

Que dire pour cloturer cet article ? Cette adresse m'a réellement enthousiasmé comme rarement c'est le cas ! Une cuisine de qualité avec des produits frais mais sans jamais enlever la gourmandise ! Il y a de la sauce, le pain est moelleux à souhait, l'expérience est à renouveler ! D'ailleurs il mériterait vraiment d'y avoir plus de places assises. Pour conclure, si vous êtes à la recherche d'un hamburger réalisé par un cuisinier, sans autre inspiration que sa gourmandise et la mise en valeur de beaux produits comme la truffe, le porc, les champignons, ... venez sans attendre tester le comptoir. Il y a des prix très avantageux si vous prenez à emporter ou si vous suivez leur camion dans Issy les Moulineaux. Et même au restaurant, 15€ pour ce plat d'exception c'est commun et surtout totalement justifié. A tester aussi la prochaine fois : j'ai vu qu'ils proposaient du poulet fermier frit comme aux Etats-Unis, ça m'intéresse beaucoup de voir comment ils se le réapproprient !

Posté par trytocook à 16:25 - Paris est un trésor - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

dimanche 29 décembre 2013

Burger & Wine - Découvrir Lyon 3

g

Depuis que je suis étudiant à Lyon, mon budget ne me permet pas toujours des folies. Mais après un examen bien périlleux et pour se retrouver tous ensemble avant de partir en vacances, c'était l'excuse idéale pour aller tester le Burger & Wine de Confluence, le quartier sud de la presqu'ile de Lyon. Avec une réservation sur LaFourchette vous pouvez économiser 40 à 50% sur la carte. Et franchement, si vous divisez le prix, ça vaut encore plus le coup.
Alors, pour le décor, le restaurant est assez spacieux, les tons rouges et noirs se marient très bien au bois. Il y a un mélange de loft New-Yorkais et de modernité. Vous pouvez aller jeter un coup d'oeil à la cuisine par une vitre. Pour la carte vous avez le choix et les serveurs sont aimables et à votre disposition.

e

Le pain est moelleux et tatoué au nom du restaurant. Les frites sont excellentes, bien cuites et les sauces d'accompagnement sont très sympas (surtout la sauce roquefort, un délice !!). Vous pouvez commander deux tailles de burgers mais je ne suis pas sûr que ça change grand chose ... Un point important, la cuisson est demandée et respectée.
Personnellement j'ai choisi de gouter le Savoyard avec cheddar, Reblochon, pommes de terre, poitrine fumée. Un peu difficile à prendre en main il était vraiment bon et la viande avait un petit gout de grillé caractéristique.
Vous avez le choix de prendre un Façon Rossini avec foie gras, tomates et oignons confits, un B to B avec bacon et sauce moutarde maison, un Traditionnel avec du parmesan en copeaux (on le sent bien c'est agréable). Nous ne l'avons pas gouté mais celui au St Marcellin était bien tentant également.

d  c

Bien que n'ayant plus faim, il faut s'atteler aux desserts. Le brownie est généreux et servi avec de la crème anglaise. La panna cotta est au spéculoos et au caramel au beurre salé. Le cheesecake est également au caramel (très bon). Je le trouve un peu gélatineux mais au niveau du gout tout se passe bien.

a  IMG_1364

En résumé, c'est une bonne adresse très conviviale, vous passerez un très bon moment ! Les réductions rendent les prix abordables alors n'hésitez pas. Les burgers sont savoureux (même si les recettes pourraient peut être gagner en originalité je pense) et les frites excellentes. On en ressort rassasié et le sourire au lèvres.

f

Posté par trytocook à 17:07 - Découvrir Lyon - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

American Bistrot - Paris est un trésor 1 : 4ème essai

b

Il y a ces burgers qu'on aimerait tester, il y a ceux que l'on découvre et qu'on veux partager et enfin, il y a ceux qui nous ordonnent de revenir les déguster. Et pour moi American Bistrot est dans le troisième cas. C'est rare que je retourne 4 fois dans le même restaurant. Vu mes exigences de plus en plus fermes et la quantité de spots burgers qui poussent à Paris, il est de plus en plus difficile d'être fidèles. Avec American Bistrot, il y avait la première fois, surprenante, la deuxième un peu fade, la troisième bluffante. La quatrième et sûrement pas dernière fut celle de la quasi extase ! Ah bah oui j'aurais pu me lacher mais comme d'habitude il y a eu un petit couac qui a empêché la perfection. Je suis loin de leur en vouloir, quoique ...

Comme d'habitude, j'ai préféré m'y rendre le midi. Je ne suis pas trop de la nuit et je trouve qu'il y a plus de soin apporté, moins de rush, au déjeuner. Je ne pouvais pas commencer mon repas sans partager les Nachos. Chips tortillas, oignons rouges, piments, cream cheese, sauce barbecue, dôme de cheddar et emmental fondu. Tout est parfait !



Je savais très bien pour quels burgers je venais alors le choix était vite fait !
Le premier gouté était le JD Burger. Boeuf laqué au Jack Daniels, oignons crispy, oignons, cheddar fermier, tomate, salade, pickles, moutarde au miel. L'heure est grave. Je ne sais toujours pas ce qu'il s'est passé mais je n'ai absolument pas retrouvé le gout que j'avais tant aimé la fois précédente. Il y a deux solutions. Soit ils se sont trompés et m'ont servi un Cheeseburger, soit ils ne font pas assez la différence entre les deux. Il faudrait faire une comparaison des deux. Parce que si c'est vraiment le JD que j'ai gouté, je ne sentais pas les onions frits, pas la moutarde au miel et le pire, le cheddar n'avait pas du tout le meme gout ni la meme couleur et encore moins la meme quantité. La viande et le pain sont excellents, la cuisson est respectée mais pour moi il ne tient pas sa promesse. C'est le gout d'un cheeseburger pas plus. J'hésiterai à le prendre la prochaine fois.



Passons maintenant à la partie plus qu'agréable de la dégustation : Le Blue Suede Shoe Burger. C'était un burger du mois qu'on aimerait retrouver à chaque fois. Ca fait trois mois que je regarde leur page Facebook et je peux vous dire qu'à chaque fois ils me donnaient l'eau à la bouche. Visuellement je vous laisse admettre qu'il est ultra gourmand. Et au niveau du palais, la fete n'était que plus folle. Ce burger était la révélation, il était tout simplement parfait, rien à dire. Le délicieux steack, une bonne tranche de Blue cheese, du Bacon, des Figues, des Oignons confits, des Pickles et une Sauce remoulade. L'Ultime Mariage FAT et savoureux. On sentait chaque ingrédient et le fromage était bien présent. Un délice ! On en redemande (mais non c'était juste un burger du mois, il faut laisser sa place).



Et pour finir, même si vous n'en pouvez plus, même si vous pleurez et quand bien même vous vous tordriez de douleur ... Prenez le Cheesecake ! Il est honnêtement unique en son genre, léger, mousseux mais bien crémeux. Du cream cheese et un glaçage au citron. Il est original et frais, c'est un incontournable ! Je pense que c'est mon préféré à Paris ...

Si je dois résumer, je dirais que c'est une adresse géniale, que désormais je m'y rendrai sans hésitation, un midi, pour déguster des associations folles mais maitrisées, sans oublier l'entrée et le dessert ! American Bistrot est dans mon top 3 des Burgers à Paris.

Posté par trytocook à 15:45 - Paris est un trésor - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 7 novembre 2013

Poulet au Curry - Oignons Rouges - Riz blanc #StudentLife

Pour ma deuxième recette avec un budget étudiant je vous propose le poulet au curry. Comme d'habitude, vous pouvez adapter cette recette à vos envies et surtout à ce que vous avez les moyens d'acheter ! Ce plat est très parfumé et original, profitez-en ;-)

Ingrédients (pour deux personnes)
- deux escalopes de poulet
- un demi oignon rouge
- 1/2 verre de riz blanc (thaï, basmati, ...)
- 1 verre d'eau salée
- du curry (beaucoup !)
- des produits laitiers (yaourt, crème fraiche, lait de coco, ... Tout fonctionne et n'hésitez pas à mélanger !)

Préparation
- Faites fondre un peu de beurre dans une petite marmite à feu moyen-élevé et ajoutez le riz
- mélangez bien pour que les grains de riz deviennent un peu translucides
- Ajouter l'eau d'un coup (pshhh)
- Attendez l'arrivée de petites bulles et baissez ensuite à feu doux, marmite couverte
- Environ 10 minutes après le riz aura absorbé l'eau
- Pendant ce temps, dans une poele faites revenir les oignons rouges coupés en fines demi-lunes dans du beurre
- ajoutez le poulet coupé en cubes
- mettez vos épices et faites cuire le poulet
- Quand il est bientot cuit ajoutez votre lait, crème ou yaourt
- Mélangez bien et laissez la sauce devenir crémeuse
- Le riz est prêt et le poulet aussi ! Si vous avez des noix de cajou ou de l'estragon, ne soyez pas timides !

Bon appétit !

Posté par trytocook à 17:59 - #StudentLife - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 5 novembre 2013

Risotto de l'Automne : Champignons Gorgonzola Lardons

Quand vient l'automne, avec son vent inquiétant, cette nature qui s'endort, rien de tel que se ruer chez soi et profiter d'un bon risotto maison aux saveurs réconfortantes. Le risotto n'est pas très compliqué à faire, il demande juste toute votre attention. Un plat un peu capricieux mais il le vaut bien ! J'ai réalisé cette recette avec des champignons séchés qu'il fallait réhydrater à l'avance. Donc attention, si vous utilisez aussi cette méthode, n'oubliez pas de considérer cette étape dans la préparation.

Ingrédients (pour deux personnes) :
- 200g de riz à risotto (j'utilise le paquet vert de Taureau Ailé)
- 1L d'eau
- du bouillon (j'utilise deux capsules de type Maggi Coeur de bouillon)
- des lardons (100g ou autre selon votre convenance), à essayer avec du jambon italien
- des champignons
- du gorgonzola
- des pignons de pin (ou pas c'est comme vous voulez en fait ;-)
- 20/30 grammes de beurre
- deux échalotes (ou un petit oignon)
- un sachet de parmesan
- un verre de vin blanc (pour le gout, mais vous pouvez faire sans)

Préparation (environ 30 minutes)
- si vous en utilisez, faites dorer les pignons de pin à la poele avec un peu d'huile puis mettez les de coté
- faites bouillir l'eau dans une marmite, mettez les bouillons et laissez cette marmite sur le feu
- Dans une poele (celle des pignons), faites revenir les échalotes coupées en petits cubes avec le beurre. Cette poele doit etre suffisamment grande pour contenir tout le risotto attention.
- Ajoutez le riz et mélangez bien pour enrober tous les grains avec le beurre
- Sur feu moyen, ajoutez le vin (ou une première louche de bouillon) et mélangez
- Le risotto doit etre mélangé très souvent voire en permanence. Ne le laissez pas seul sinon il va bruler !
- Quand vous mélangez le riz absorbe le bouillon. Quand il n'y a plus de liquide (le riz ne reviens pas à sa place quand on le mélange) ajoutez à nouveau une louche de bouillon.
- Ajoutez vos ingrédients de garniture selon le degré de cuisson désiré. J'ajoute les champignons et les lardons vers le début mais le fromage et les pignons vers la fin
- Ainsi de suite louche par louche jusqu'à ce que le riz soit cuit (vous goutez de temps en temps pour vérifier la texture)
- N'oubliez pas les épices ! C'est primordial pour le gout. J'aime le poivre, le piment, n'oubliez pas le sel (mais attention les bouillons sont salés), un peu de cannelle si vous aimez, amusez-vous !
- Quand la cuisson vous semble parfaite ajoutez le parmesan (autant que vous le sentez). Il donnera un aspect crémeux en plus de son gout.
- Ma petite touche c'est de rajouter un peu d'estragon et de parmesan dans l'assiette. Ca décore et ça apporte un petit gout citronné. Régalez-vous (ou épatez vos amis/amours/cibles/conquêtes/familles/invités/pires ennemis) !

Posté par trytocook à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


Fin »